ANPAVI ou notre Devoir de Mémoire
pour les soldats de la Paix tombés dans les Balkans

   

VERDUN, capitale de la Paix, abrite depuis 1994 dans son palais épiscopal, un des joyaux de l’art classique français, le Centre Mondial de la Paix, des Libertés et des Droits de l’Homme présentant deux expositions permanentes : « 14/18 : Imaginaires et Réalités » et « De la Guerre à la Paix ». Il est aussi un lieu d’échanges, de rencontres et de réflexions au service du processus volontaire et continu que nécessitent la défense et la promotion de la paix. Le Centre propose au public des expositions temporaires, un centre de documentation, un service éducatif et des classes de paix accessibles aux élèves des écoles primaires, des collèges et des lycées, des colloques et des stages, une auberge de jeunesse. Siège de l’Université de la Paix, le Centre Mondial de la Paix (CMP) peut également mettre à la disposition d’entreprises ou d’associations des salles de réunion, de spectacle et de projection.

L’ANPAVI : Association Nationale des Parents et Amis des Victimes des Interventions de Paix dans les Balkans obtient l’accord de la direction du CMP d’établir son siège social dans ce site prestigieux le 18 janvier 1999.

Créée en septembre 1995, l’ANPAVI s’est initialement donnée pour objectif principal d’ouvrir dans un lieu public un espace didactique en mémoire des soldats tombés en ex-Yougoslavie pour la paix en Europe. Le 26 mai 1999, face à l’évolution rapide de l’histoire contemporaine et aux tragiques événements du Kosovo, l’ANPAVI a décidé de sortir du cadre initial de l’ex-Yougoslavie et d’étendre son champ d’action à l’ensemble des interventions de paix dans les Balkans. La modification de ses statuts, reflétant cette extension, a été publiée au Journal Officiel n°25 du 19 juin 1999, « associations et Fondations d’Entreprises ».

L’ANPAVI inscrit son action dans la sauvegarde et le maintien de la paix « pour que nos soldats ne soient pas morts en vain ». Elle soutient non seulement les familles des victimes mais aussi leurs compagnons d’armes, ceux qui, parmi les dizaines de milliers de soldats français intervenus dans les Balkans depuis 1992, ont, d’une façon ou d’une autre, été marqués par leur séjour dans cette région. Rappelons nous que certains de leurs aînés, les poilus de la 1ère guerre mondiale, s’y trouvaient déjà, dans les armées d’Orient, jusqu’en 1920, voici plus de quatre-vingts ans. L’ANPAVI est désormais la seule association française consacrée uniquement au maintien de la mémoire des soldats tombés dans les Balkans, « Morts pour la France » et la paix en Europe.

Une statuaire  élevée dans les jardins de l’ambassade de France à SARAJEVO a été inaugurée par le Général d’Armée Bertrand de LAPRESLE, en présence de l’ANPAVI, le 22 avril 1997 : « Les Gardiens de l’Espace », œuvre de Xavier DAMBRINE, à la mémoire des 69 militaires français tombés, de 1992 à 1996, pour le maintien de la paix en ex-Yougoslavie.

La mise en place sur le territoire national d’un monument aux Morts pour la Paix était une action majeure et prioritaire pour l’ANPAVI depuis sa création, un hommage aux soldats français et à leur mission de protection des peuples dans les Balkans.

Ce monument spécifique devait être mis en place dans le jardin du Centre Mondial de la Paix et inauguré le 15 avril 2000. Par la volonté du conseil municipal de la ville de VERDUN, propriétaire du palais épiscopal, la statuaire de l’ANPAVI n’y trouva pas son refuge (délibération du 24 février 2000). 

L’ANPAVI a cependant atteint cet objectif en érigeant aux portes de VERDUN, à HAUDAINVILLE, un monument du même sculpteur, cofinancé principalement par Le Souvenir Français et la Fédération Nationale André Maginot : « Les Veilleurs de la Paix ».

Quatre figures de proue, sentinelles dressées aux quatre points cardinaux, silhouettes dont les formes se dissolvent, évoquant le recueillement et protégeant la mémoire des soldats de la paix. Une sculpture parallèle à celle de SARAJEVO et son « ombre portée » : chaque sentinelle, à VERDUN comme à SARAJEVO, regarde le même point cardinal : l’une et l’autre sont liées, deux roses des vents qui n’en font qu’une, pour ces deux villes martyres de l’Europe. Au centre du monument se trouvera un calice représentant les états éclatés de l’ex-Yougoslavie, soutenant un photophore dont la flamme animera la sculpture. Un photophore, symbole de l’âme des peuples meurtris et de celle des soldats morts pour eux : « Par votre Vie, pour notre Paix ». Symbole aussi de la mémoire des vivants, pour le repos de l’âme de ceux qui ne sont plus : « Par notre Vie, pour votre Paix ».

L’illumination du monument a été rendue possible grâce à une subvention de la Fondation EDF.

De SARAJEVO à VERDUN était le destin des poilus de la 1ère guerre mondiale, de SARAJEVO à VERDUN deviendra le symbole de l’engagement contemporain de la France et de la mémoire des 85 soldats français tombés jusqu’à présent pour la paix dans les Balkans.

L’inauguration officielle des « Veilleurs de la Paix » est programmée le 29 juin 2002. L’ANPAVI compte sur la représentation des régiments engagés dans les différents mandats de ce théâtre d’opérations, la participation des autorités civiles et militaires concernées par le devoir de mémoire et des délégations et drapeaux d’associations patriotiques nationales et locales.

Nous serions honorés de votre présence à cet évènement.

L’ANPAVI disposera par ailleurs, à court terme, au Centre Mondial de la Paix, d’un Espace-Mémoire qui permettra au grand public de comprendre les évènements tragiques qui ont opposés les belligérants et les actions menées par nos soldats sous les bannières de l’ONU et de l’OTAN, ainsi qu’un Mémorial Européen des Balkans dans un bâtiment acquis à HAUDAINVILLE.

Une poignée d’hommes et de femmes déterminés animent l’ANPAVI depuis bientôt sept ans. Vous pouvez vous y associer (en tant que personne physique ou morale), soit en versant une souscription pour l’Espace-Mémoire ANPAVI (« les Veilleurs de la Paix »et les projets à moyen terme : salle d’exposition au Centre Mondial de la Paix, Mémorial Européen des Balkans à HAUDAINVILLE), soit pour marquer votre soutien en adhérant à l’association.

Pour tout renseignement : contact@anpavi.com